Transition énergétique en Afrique

Suite à l’intérêt suscité lors de notre conférence du 24 octobre (impact sociétal de la chute du brut), une soixantaine de spécialistes membres d’associations et de sociétés para pétrolières ont participé à notre nouvelle conférence intégrant une ouverture aux thèmes de la COP 21 sur les énergies renouvelables en Afrique. Après un rappel de la problématique actuelle tenant à la fois de la chute du cours du brut et de l’orientation écologique internationale, mais aussi de la capacité des pétroliers à être acteurs du changement, un point a été fait sur la transition énergétique mondiale. Pour nous aider à cibler notre réflexion, l’Association pour le Développement de l’Energie en Afrique (ADEA) nous a fait le point de la situation actuelle et perspective pour 2050. Parmi les orientations préconisées, on peut noter : la limitation du torchage du gaz associé, l’aide à l’émergence d’entreprises locales pour la construction / maintenance des installations, l’éolien offshore proche des côtes africaines, la biomasse, le développement de l’offre de formation pour l’énergie, les mines…

Accueil, Atouts pour aider à la transition Jean Louis Gaillard    1.Lancement. pdf

Transition énergétique Aymeric de Villaret                                     2. ADV Transition Energetique
Energie en Afrique à l’horizon 2050 Henri Beaussant                   3. Africa2050
Récupération du gaz torché en Afrique Didier Legros                   4.Reduction-Torchage
Energie renouvelable : éoliennes offshore Stéphane His              5.Offshorewind
Biomasse : centrale thermique Michel Lenoëlv                              6.Power Cameroun
Recrutement pour centrale méthane Lac Kivu Jean Louis Rick  7.HR Lake Kivu
Contribution de la formation à la Transition Bernard Gros          8. formation Transition