Publications

11 septembre 2010
identity

Forum : accident de Macondo Analyse de ses causes et de ses conséquences pour l’industrie pétrolière

Le thème de notre Forum, lancé par Noël Fotso, a été l’analyse des causes et des conséquences de l’accident de Macondo (Golf du Mexique, BP) par les considérations suivantes : Le grand public connait à travers les médias beaucoup de détails sur l’ampleur de cet incident, qui n’est ni le plus important, ni le plus dommageable, ni le premier, ni malheureusement pas le dernier, mais qui est le plus médiatisé. L’analyse et l’interprétation des données de cet accident sont basées sur les articles de média, en particulier les articles suivants :· Oil & Gas Journal (OGJ) du 13-09-2010, article # 5130315761 qui résume les points principaux du rapport interne d’investigation de BP. OGJ du 22-11-2010 qui résume les critiques du « National Scientific Academic » sur les procédures puits de BP pour ce puits. Divers autres articles de OGJ de moindre importance en termes de détails techniques sur les opérations de forage de ce puits. Concernant les aspects techniques et opérationnels, les causes ont été répertoriées par BP et les Sociétés de Service impliquées, et les principales étant :· Problèmes avec la cimentation du tubage de production· Mauvaise interprétation du « negative pressure test » pour vérifier l’intégrité de la […]
8 janvier 2011
Turkmen oil gas

Les Fournitures de Gaz d’Asie Centrale à l’Europe (Gilbert de Montricher)

Le problème de la sécurité d’approvisionnement en gaz de l’Europe à moyen/long terme (horizon 2020) est un problème complexe de prospective, dont la solution s’appuie sur des prédictions de production et consommation. Ces prédictions sont délicates et souvent incohérentes, même entre experts. Néanmoins, on peut dire que : l’Europe est et restera importateur net. Le gaz viendra essentiellement de Russie, d’Algérie et d’Asie centrale. La Russie et l’Asie centrale seront exportateurs nets. Cette région exportera vers l’Europe et la Chine. Les exportations russes. Sans le gaz turkmène, la Russie ne peut assurer ses exportations vers l’Europe que dans le cas où sa croissance économique est faible. Avec le gaz turkmène, la situation est renversée, la Russie assurera ses exportations vers l’Europe dans pratiquement toutes les hypothèses économiques. On peut donc dire, sans certitude mais avec une bonne probabilité, qu’en 2020 la demande européenne de gaz russe ne pourra être satisfaite que grâce à la contribution du gaz turkmène. Les importations chinoises. Les données sont relativement cohérentes (de 37 à 60 Gm3), c’est à dire de l’ordre de 50% de la production turkmène. A partir des infrastructures, l’origine des importations serait la Russie, le Turkménistan et le Kazakhstan, ( resp. 70/30/25 […]
6 février 2013
Kashagan

Présentation KASHAGAN à l’Institut Catholique de Paris (6/2/2013)

Sujet de la conférence: KASHAGAN BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE POUR LA CASPIENNE  ? Documents: Kashagan_JLG ICP | Kashagan_meeting notes Kashagan – Mythe ou réalité? Résumé-Conclusion La découverte du champ pétrolier de Kashagan (au Kazakhstan) en 2000 a créé beaucoup d’espoirs parmi la communauté financière, car malgré les difficultés prévisibles de mise en œuvre de production, il s’agissait de la principale découverte réalisée depuis plusieurs décennies dans un monde à la recherche de nouveaux gisements. Les choix des compagnies occidentales présentes dans le projet furent différents, avec la volonté d’ExxonMobil, Shell, Total et ENI de prendre le leadership alors que BP, Statoil et BG Group se retirèrent. Le choix d’ENI comme opérateur couronna la stratégie du groupe italien de transformation d’un groupe considéré comme « utility » en major pétrolier. Force est de constater que ce repositionnement d’ENI fut salué par les marchés financiers.Cependant les réalités prirent le dessus sur le « rêve » et face aux difficultés techniques et environnementales, les retards s’accumulèrent, les coûts explosèrent entrainant le courroux de l’Etat kazakh, une baisse de la rentabilité du projet et une sous-performance boursière d’ENI.Maintenant que la première production d’huile va enfin commencer en juin 2013 (l’estimation initiale était prévue en 2008), force est […]
1 mars 2013

La sensibilité des marchés aux accidents et leur sur-réaction/risques ou opportunités

Mars 2013: La sensibilité des marchés aux accidents et leur sur-réaction/risques ou opportunités avec une comparaison entre Macondo (BP) et Elgin (TOTAL). Document: Lettre_Aymeric de Villaret Mars 2013 nr 1